Sélectionner une page

C’est un des lieux communs les plus courants sur notre époque : “tout va trop vite, on est toujours pressé, on n’a plus le temps de rien…” Et, pour illustrer cette impression, on cite pêle-mêle le rythme de travail, les technologies qui changent tout le temps, les transports qui rapprochent les villes, les modes qui passent en deux mois, l’injonction à se réinventer sans cesse etc. etc. On dit que c’est dur à vivre, épuisant, on évoque les burn-out, mais en général, l’analyse s’arrête là.

Hartmut Rosa est sociologue et philosophe. Il enseigne à l’Université d’Iéna, en Allemagne. Ses ouvrages, notamment Accélération et Résonnance sont publiées aux éditions de La Découverte.

Il explique que l’accélération est une notion centrale, qu’elle affecte tous les aspects de nos vies, qu’elle est le produit d’une logique politique et économique qui s’est imposé sans qu’on y fasse vraiment attention et que c’est une cause profonde du mal-être ce qu’il appelle la “modernité tardive”.

Pour écouter ce podcast de Radio France, cliquez sur le lien suivant :

%d blogueurs aiment cette page :