L’épuisement professionnel selon Freudenberger

Le concept du burn-out ou de l’épuisement professionnel a été décrit en 1974 par Herbert Freudenberger comme un état de fatigue ou de frustration causé par le dévouement à une cause, à un mode de vie ou à une relation qui n’a pas répondu aux attentes.

Les sujets étudiés par Freudenberger étaient des bénévoles impliqués dans une clinique gratuite pour toxicomanes aux États-Unis.

Depuis maintenant une trentaine d’années, le burn-out est devenu une maladie fréquente. Les malades se retrouvent non seulement parmi les bénévoles et les professionnels du domaine de la santé, médecins, infirmières, psychologues, travailleurs sociaux et autres mais aussi dans presque toutes les professions.

C’est devenu une maladie professionnelle où le dénominateur commun est le lien direct entre son emploi et l’état de fatigue ou de surmenage du travailleur. Maladie qu’il faut savoir évaluer et distinguer des autres causes somatiques ou psychologiques.

Nous vous invitons à lire cet article très intéressant sur ce que Freudenberger appelait : « une maladie de l’âme en deuil de son idéal »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :