Boris Cyrulnik : « On ne peut pas vivre sans les autres »

Le confinement provoque des angoisses et fait perdre tous les mécanismes équilibrants de la vie quotidienne.

Psychiatre connu pour avoir vulgarisé la notion de « résilience », Boris Cyrulnik nous explique dans cet article comment le confinement nous impose de vivre isolé, loin les uns des autres. Certains sont plus armés psychologiquement que d’autres pour affronter cette situation inédite et déclencher un processus de résilience.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :