Sélectionner une page

Avec le confinement vient son lot de difficultés. Parmi elles : l’anxiété provoquée par l’isolation en pleine épidémie. Si vous souffrez de cette situation, il ne faut pas hésiter à demander de l’aide.

Le confinement peut détruire psychologiquement, c’est pourquoi un réseau de soutien psychologique a été mis en place : le COGITOZ.
35 psychologues disponibles du lundi au samedi de 10 à 17h00 et c’est gratuit.

Michel Cymes a pu s’entretenir avec l’architecte de ce réseau, Jeanne Siaud-Facchin, et ce qu’elle raconte du confinement et de ses effets mérite qu’on s’y attarde.

Les traditionnels numéros d’écoute sont un autre moyen de trouver de l’aide. À commencer par le numéro vert du gouvernement. Initialement créé pour renseigner la population à propos du coronavirus, il propose désormais un service de soutien psychologique.

Il est disponible 24 heures sur 24 ,7 jours sur 7 au 0 800 130 000. 

%d blogueurs aiment cette page :