Sélectionner une page

Le 2 juin, la Cour d’Appel de Paris a reconnu pour la première fois le «bore-out», soit le fait de s’ennuyer à mourir faute de se voir confier un travail digne de ce nom, comme une forme de harcèlement moral.

Selon les informations de franceinfo, les juges font pour la première fois référence au bore out, le syndrome de l’ennui au travail. Un arrêt condamne ainsi un employeur pour ne pas avoir donné suffisamment de travail à un salarié.

Oui, on est très loin de l’image du « travail planqué payé à ne rien faire ». Ce travail planqué peut détruire des personnes, hommes ou femmes, des vies…

Alors oui, on avance même si l’avocat de l’entreprise incriminée minimise la sentence.

%d blogueurs aiment cette page :