Pour Noël, à 26 ans et BAC+5, je voudrais cesser de souffrir au travail et retrouver ma joie de vivre

Lorsqu’on les interroge, les chefs d’entreprise disent privilégier la personnalité du candidat et faire confiance aux moins de 25 ans. Mais dans les faits…

Dans les faits, beaucoup de jeunes étudiants qui arrivent sur le marché du travail, encore auréolé de leur diplôme qui va leur permettre de trouver un emploi et de s’affirmer en tant qu’adulte, c’est ce qu’on leur a dit alors pourquoi en douter, se retrouvent dans une situation de détresse après quelques mois ou quelques années d’activité.

Mathilde, jeune ingénieure, sensible, nous raconte ses premiers pas dans ce monde du travail qu’elle imaginait enrichissant et dans lequel le « savoir être » est tout aussi important, si ce n’est plus, que le savoir-faire….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :