Sélectionner une page

La plupart des personnes sujettes au burn-out, au bore-out, et à la récidive seraient-elles … des « zèbres » ?

J’avoue que cette question est un peu provocatrice. Mais c’est un sujet complexe qui revient inlassablement à mes oreilles depuis quelques mois et qui m’interroge.

Inversons l’hypothèse et posons-nous la question suivante : Les « zèbres » sont-ils plus sujets au burn-out que les autres personnes ?

Cette question est d’autant plus intrigante que lorsque l’on écoute les témoignages des burnoutés, et en particulier dans nos podcasts, reviennent sans cesse les mêmes traits de caractère : hypersensibilité, perfectionnisme, implication profonde dans leur travail, ne pas savoir dure « Non« , perte de sens, etc…

L’article de Effervescience nous apporte une partie de la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :