Reconfinement et santé mentale : «Il n’y a pas de honte à consulter»

Informations anxiogènes qui génèrent de la peur, incertitude sur le futur proche ou un peu plus lointain qui amplifie nos angoisses, virus en pleine expansion qui touchent de plus en plus de monde qui créé un stress difficile à gérer…

Nous sommes tous vulnérables en cette période compliquée. Nous avons besoin de soutien. Méditation, sophrologie, musique, lecture, promenade d’une heure pour « prendre l’air », visio-conférence avec les proches, nous devons utiliser tous les moyens mis à notre disposition pour nous évader, respirer, gérer cet afflux de cortisol, d’adrénaline, d’ocytocine etc…

Mais n’oubliez pas qu’il existe aussi une femme ou un homme qui est là pour vous, c’est votre médecin.

Ce jeudi, à minuit, la France sera reconfinée pour une durée de quatre semaines au moins. Anne Giersch, chercheuse à l’Inserm, revient sur les effets d’une telle mesure sur la santé mentale.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :